Le + des films

Allée-Cocos // Entretien avec Elsa Dahmani

L’écriture du film déclenchée par son retour sur l’île de La Réunion, la symbolique du personnage de Gran mèr Kal, ou le travail de casting très intense, Elsa Dahmani nous raconte son film dans nos carnets.

Elsa Dahmani est réalisatrice mais aussi fondatrice de l'association Cinékour, qui porte le dispositif "Talents la Kour". Cet outil permet à de jeunes auteurs (et moins jeunes, il n’y a aucune limite d’âge) de travailler leur projet de film, et de rencontrer des professionnels, des producteurs ou des diffuseurs nationaux afin de rétablir un peu l’égalité des chances à 10 000 km de Paris et des décideurs classiques. Elle revient aujourd'hui sur Allée-Cocos, son premier court-métrage de fiction. La première pierre d'un parcours inspirant pour l'émergence, à La Réunion, d'un cinéma diversifié, créatif et professionnel.

Entre une histoire personnelle et le personnage emblématique de Gran Mèr Kal, la naissance d'Allée-Cocos commence d'abord par un retour sur l'île de La Réunion, l'île de sa grand-mère.

 La force d'Allée-Cocos repose énormément sur les épaules des jeunes acteurs, tous débutants et pourtant très justes en même temps. Retour sur l'étape du casting, pierre angulaire du film.

Ayant bénéficiée du programme Talents en court du Comedy club pour son film, Elsa adapte le dispositif à La Réunion. Un véritable tremplin qui permet aujourd'hui à de nouveaux talents réunionnais d'avoir toutes les clés indispensables pour présenter leur projet devant les producteurs, institutions ou diffuseurs. 

Sur la dernière promotion du dispositif local Talents La Kour, 3 lauréats sont entrés en développement et ont pu tourner leur court-métrage dans des conditions professionnelles. 

Pour voir le film c'est par ici !

Pour plus d'information sur Cinékour, c'est par là !