News

Festival du film court de Saint-Pierre, un succès qui fait du bien !

5 000 entrées en cinq jours pour cette 4ème édition du festival du film court de Saint-Pierre qui s'est déroulée du 13 au 17 novembre dernier. Un record qui prouve, une fois encore, que l'on peut toujours associer les termes cinéma et populaire, même sans production hollywoodienne ou palme d'or.

Qu'il est bon de voir des salles pleines, d'autant plus pour des courts métrages, dans des lieux inhabituels comme La Ravine des Cabris, Petite Île ou Saint Louis, alors que l'entrée est payante. Ces cinq jours de festival ont regonflé notre moral. Le public était présent et l'ambiance joyeuse.

Mais alors, quelle est donc la formule magique pour faire venir les spectateurs, dans des salles éloignées des habituels théâtres et multiplexes, sur une programmation aussi éclectique ?

Nous cherchons encore la réponse ! Mais ce qui est sûr, c'est que le chef d'orchestre de ce festival y est pour beaucoup. Mêlant habilement des films à têtes d'affiches (avec Gad Elmaleh ou Marion Cotillard,..) aux premiers films de jeunes talents de Cinékour (les réunionnais Manon Amacouty ou Vincent Fontano...), Armand Dauphin, distributeur et directeur du festival, a su depuis des années rassembler un public fidèle qui lui fait confiance les yeux fermés. Les séances en compétition ont fait salle comble ! Sans parler du Ciné Gouter qui victime de son succès, a été programmé une seconde fois pour redonner le sourire à une colonie de marmailles et leurs parents, déçus de s'être fait refoulés à l'entrée pour cause de salle pleine. Autre séance réjouissante, la soirée plein air qui, cette année encore, a fait déplacer près de 800 spectateurs bien rodés au rendez-vous.

Et puis clin d'oeil à la marraine du festival, Victoria Abril, qui nous a fait découvrir deux de ses réalisations : « Bonsoir monsieur le ministre ! » qui a été censuré deux fois et « Inside out », le making of de  « La femme qui essuyait ses larmes », un film macédonien de Teona Mitevski dans lequel elle a joué.

Bravo encore à Armand et toute son équipe. Nous sommes très fières d'avoir été partenaires du festival et on vous donne rendez-vous prochaine !

En attendant voici le palmarès 2019 et un carton plein pour la jeune réalisatrice réunionnaise, Manon Amacouty :

Prix du Public : Pauline asservie, de Charline Bourgeois-Tacquet

Prix des Étudiants ex-æquo : La petite sirène, de Manon Amacouty et Père et fille, de Éric du Bellay

 

Prix des des Saint-Pierrois : Pile poil, de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller

Prix spécial des Saint-Pierrois : La petite sirène, de Manon Amacouty